SOLUTIONS WEB ET MOBILE»

mercredi 29 août 2012

Dégagement refusé - dégagement refusé hybride

On entend récemment parler de cette nouvelle règle du dégagement refusé hydribe. Qu'en est-il et quelle est la différence entre le dégagement tranditionnel et le dégagement hybride.

Article 10.5 - Dégagement refusé (hockey mineur)

Un dégagement refusé est complété dès que la rondelle franchit la ligne des buts. L'arbitre ou le juge de lignes sifflera immédiatement pour arrêter le jeu. Si la rondelle pénètre dans le but, le dégagement refusé sera ignoré et le but sera accordé. Aux fins d'application de cette règle, la patinoire sera divisée en deux par la ligne rouge centrale.

Lorsque tout joueur d'une équipe, égale ou supérieur en force numérique à l'autre équipe, tire, frappe ou fait dévier la rondelle de sa propre moitié de la glace au-delà de la ligne des buts de l'équipe adverse, le jeu sera arrêté et la mise au jeu se fera à l'un des points de mise au jeu dans la zone d'extrémité de l'équipe fautive. Si, pendant le jeu, la rondelle pénétrait dans le but de l'équipe adverse, le but serait accordé sauf si la rondelle avait été frappée avec la main dans le but adverse. Tout contact avec la rondelle au-delà de la ligne rouge centrale annulera le "dégagement refusé", ***même si la rondelle franchit la ligne des buts.***

*** ligne des buts, ne signifie pas ici, "dans le but" mais plutot la ligne rouge au fond de la patinoire traversant la patinoire en largeur d'un coin a l'autre de la patinoire.


Dégagement hybride (NHL)

La règle du dégagement hybride a été créé afin de protéger les défenseurs souvent blessé par des contacts violents alors qu'ils pourchassent la rondelle dégagée par l'équipe adverse.

Le nouveau règlement obligera la juge de lignes à prendre une décision aux cercles de mises en jeu. Si le joueur de l’équipe qui a effectué un dégagement est en avance dans la course à la rondelle, il laissera le jeu se poursuivre. Si le joueur défensif détient l’avance, ou est à égalité, il sifflera immédiatement le dégagement refusé.

Le règlement actuel exige d’attendre qu’un joueur touche à la rondelle derrière la ligne rouge du filet, ce qui a entraîné des situations dangereuses entre joueurs arrivant à toute allure pour être les premiers sur la rondelle.





mercredi 22 août 2012

Contact avec la tête

Contact avec la tête - (Coup à la tête)

Au cours des dernières années les arbitres ont été conscientisés avec l'importance de punir les gestes accidentels ou non ou il y a contact avec la tête. Les pénalités pour baton élévé qui étaient jadis apellées ont été remplacées en grande partie par la pénalité mineure, double mineure ou majeure pour coup à la tête.

Voici les détails de l'article 6.5 Contact avec la tête

a) Au hockey mineur, une punition mineure (A48) sera imposée à tout joueur qui entre accidentellement en contact avec la tête, le visage ou le cou d'un adversaire avec son bâton ou toute partie de son corps ou de son équipement.

b) Une double punition mineure (A48 + A48) ou, à la discrétion de l'arbitre selon la violence de l'impact, une punition majeure (B48) et une punition d'extrême inconduite (D48) seront imposées à tout joueur qui entre intentionnellement en contact avec la tête, le visage ou le cou d'un adversaire avec son bâton ou toute partie de son corps ou de son équipement.

c)au hockey junior et sénior, une punition mineure et une punition d'inconduite ou, à la discrétion de l'arbitre selon la violence de l'impact, une punition majeure et une punition d'extrême inconduite seront imposées à tout joueur qui assène une mise en échec à la tête d'un adversaire de quelque façon que ce soit.

d) Une punition majeure (B48) et une punition d'extrême inconduite (D48) ou une punition de match (E48) seront imposées à tout joueur qui blesse un adversaire en vertu de cette règle.

e) Une punition de match (E48 + B48) sera imposée à tout joueur qui, délibérément, tente de blesser ou blesse un adversaire en vertu de cette règle.

mardi 21 août 2012

Manifestation antisportive

Manifestation antisportive

Toutes formes verbales, sonores ou gestuelles de manifestations d’enthousiasme par un joueur ou un membre d’une équipe à la suite à un contact physique et/ou
une implication physique lors d’un duel, seront suivies d’un avertissement à l’équipe fautive.

Si une récidive a lieu, l’équipe en faute sera pénalisée par une punition mineure de banc (A63 - Manifestation antisportive d'équipe). À la deuxième récidive de la part d’un joueur ou d’un membre d’une même équipe, l’entraîneur-chef sera expulsé.

Ce règlement est relativement récent. Personnellement je n'ai jamais eu l'occasion de le mettre en application.


Contact Physique et mise en échec

La règle du contact physique a soulevée bien des passions aux cours de la dernière saison de hockeys. Bien que la règle soit claire et limpide sur papier, il est difficile de bien faire comprendre aux joueurs, entraineurs et parents la subtilité entre un contact physique et une mise en échec.

Voici le domaine d'application et les définitions du contact physique.

Application du contact physique et de la mise en échec

A. Dans le hockey mineur simple lettre, au hockey féminin simple et double lettre, la mise en échec corporelle est interdite.
B. Dans les divisions Novice et Atome, le contact physique est absolument prohibé.
C. La mise en échec corporelle est prohibé pour la division Pee-Wee, toutefois le contact physique est autorisé dans les classes AA, BB et CC.
D. Le contact physique est permis dans les classes A et B des divisions Bantam, Midget et Junior.

Définitions du contact physique

A. Une action défensive qui autorise le joueur défensif à entraver ou restreindre légalement les déplacements du joueur offensif, porteur de la rondelle.
B. Le joueur défensif ne peut d'aucune facon se déplacer dans une direction opposée au porteur de la rondelle dans le but de le frapper corporellement.
C. Le contact physique doit donc être établi par les déplacements du porteur de la rondelle.
D. Tout contact physique permettant une projection d'une joueur contre la bande est aussi interprété comme mise en échec.
E. Toute mise en échec exécutée par le joueur défensif est pénalisé par une punition mineure (A39 - Mise en échec illégale).


En conclusion, le contact physique est autorisé lorsqu'un joueur défensif tente de séparer la rondelle du porteur du disque, sans le projeter contre la bande. Le contact doit être effectué le long d'une rampe, alors que les deux joueurs patinent dans la même direction.

vendredi 17 août 2012

Punitions au hockey


Sortes de punitions

Il existe au hockey 9 sortes de punitions.

1. Punitions mineures
2. Punitions mineures de banc
3. Punitions majeures
4. Punitions d'inconduite
5. Expulsion de match
6. Punitions d'extrême inconduite
7. Punitions d'inconduite grossière
8. Punitions de match
9. Tir de punition

Les punitions mineures et mineures de banc sont de 2 minutes.
Les punitions majeures sont de 5 minutes.
Les punitions d'inconduite sont de 10 minutes.
Les punitions de match, d'extrême inconduite et d'inconduite grossière entraine l'expulsion du joueur ou entraineur. Ces punitions sont souvent associés à d'autres punitions mineures et/ou majeures que le joueur pourrait avoir écopées au cours de l'évenement qui mènera à son expulsion.

Tout joueur ou officiels d'équipe peut se voir imposer une pénalité en tout temps avant, pendant ou après un match, lorsqu'une infraction est commise sur la glace ou à l'extérieur de celle-ci, avant l'entrée au vestiaire.